Noël, Nouvel an… une période clé pour la PLV

Les fêtes de fin d’année sont souvent synonyme de dépenses pour le consommateur : cadeaux de Noël, nourriture pour des repas de fête, décorations de Nouvel An, vêtements festifs… Ce qui représente l’occasion idéale de booster sa PLV.

Orienter la publicité sur les besoins imminents des clients

En cette période de fêtes de fin d’année, l’attention des clients est tournée vers leurs besoins rapides, concrets et directs. En effet, décembre est déjà à moitié passé que certains n’ont peut-être pas encore acheté leurs cadeaux, ou préparé leurs soirées et repas de fêtes. Le rush mène souvent à la solution la plus facile d’accès, la plus simple et la moins onéreuse.

Optez donc, afin de valoriser vos produits, pour une publicité de proximité, hyper ciblée et aux slogans très clairs – notamment sur le lieu de vente.

A lire : Merchandising : la loi des “5B” à connaître

Elaborer un design de fête

C’est une évidence et pourtant il est utile de rappeler que mois de décembre = mois de fêtes. Ainsi, le design de vos publicités voire de vos produits doit s’adapter à certains codes pour attirer vos prospects.

  • Sur le plan des visuels, les images liées à Noël, au Nouvel An et à la saison hivernale sont incontournables.
  • Au niveau des coloris, il faut opter pour des tons opposés (chauds et froids) à marier : rouge et vert, blanc et bleu, bleu et rouge, vert et orange…
  • Enfin, par rapport aux formes, quand c’est envisageable, il vaut mieux privilégier ce qui nous renvoie à cette sensation de bien-être en famille et de chaleur humaine et sociale, malgré les basses températures hivernales. Par exemple, des feux de cheminée, des chaussettes, des plaids, mais aussi des flocons de neige, des sapins, etc. pour rappeler la saison.

Bref, la fin d’année est la période clé pour promouvoir ses produits, quels qu’ils soient ! En imaginant une stratégie axée sur les fêtes, les moments familiaux et des messages de bonheur à partager… C’est la clé !

A découvrir : PLV pérenne vs PLV éphémère : quelles différences ?

Leave a comment