L’impact environnemental, un enjeu incontournable pour la PLV

Fort d’une volonté de préservation de l’environnement et face à des consommateurs de plus en plus attentifs, l’éco-conception commence à se démocratiser dans le secteur de la PLV. En effet, cette démarche d’amélioration continue a pour objectif de réduire l’impact environnemental des PLV grâce à des actions concrètes. SBS PLV vous explique tout.

Zoom sur l’éco-conception des PLV

Créer, concevoir et produire dans le respect des ressources mais également des personnes et des équilibres économiques est un principe qui constitue la base de l’engagement écologique.

Prendre en compte l’impact environnemental dès la réflexion et la création des PLV, c’est déjà faciliter la fin de vie des supports, leur séparabilité et leur recyclage. C’est aussi et surtout, réduire leurs impacts environnementaux : déchets, consommation d’eau et d’énergie, réduction du poids et donc des émissions polluantes pour le transport…

Qu’est-ce qu’une PLV éco-responsable ?

Une PLV éco-responsable est « un produit qui entraîne moins d’impacts sur l’environnement tout au long de son cycle de vie et qui offre un service comparable aux produits présents sur le marché : fonctionnalité, accessibilité, coûts, sécurité de fonctionnement ». En bref, si vous optez pour une PLV éco-conçue, vous choisissez une publicité plus responsable, plus intelligente, de qualité égale, facilement séparable et souvent… moins chère !

Une démarche de développement durable et d’éco-conception

En résumé, éco-concevoir un projet PLV c’est :

  • Optimiser le poids des matériaux utilisés
  • Privilégier les matières recyclées et recyclables
  • Réduire les déchets liés à la production
  • Minimiser l’impact des transports
  • Adapter le matériel à sa durée de vie en magasin
  • Réduire les consommations d’énergie
  • Anticiper la fin de vie des matériels.

6 conseils pour éco-concevoir votre PLV

Dans le secteur de la PLV, les déchets s’élèvent jusqu’à 70 000 tonnes de carton et 27 000 tonnes de déchets multi matériaux par an. Pourtant, éco-concevoir sa publicité sur le lieu de vente reste accessible à tous.

 Voici quelques conseils :

  • Dès la conception, pensez à la fin de vie de votre PLV en limitant les matières et en facilitant le désassemblage ;
  • Choisissez les matières en fonction de la durée d’exposition de votre PLV
  • Utilisez de préférence des matières recyclables
  • Evitez de conditionner votre PLV dans des emballages multi-matières
  • Optimisez la logistique en livrant votre PLV à plat dans des camions remplis
  • Sélectionnez des fournisseurs reconnus pour leur démarche éco-responsable.

« Conscient de notre responsabilité, chez SBS PLV, nous mettons tout en œuvre pour proposer des solutions réfléchies et respectueuses de notre planète. Notre engagement pour le développement durable fait partie intégrante de notre ADN », explique Bruno SEGUIN, DG.

ECO POPAI, une réponse adaptée au milieu du MPV

En réponse à cette démocratisation de l’éco-conception, différents labels, standards ou certifications voient le jour, à l’instar d’ÉCO POPAI, le premier standard certifiant la démarche globale d’éco-conception d’une entreprise de PLV.

ECOPOPAI

Une entreprise est éligible au standard si elle exerce en France dans le domaine de la PLV depuis au moins 2 ans, si elle a réalisé lors de son exercice comptable de l’année N-1 un chiffre d’affaires HT supérieur à 500.000€ pour son activité de commercialisation des PLV et si elle a signé la « Charte » des principes essentiels de la profession du SNMPV.

Concrètement,  un audit externe et indépendant vient valider votre démarche en vous soumettant une évaluation en 46 questions. Ces 46 questions portent sur 8 thématiques, avec un focus particulier sur la partie “conception”.

Lire aussi : Zoom sur les POPAI Awards 2019

Leave a comment